Les secrets de la réussite : trouver la motivation et la garder

Wellness

Nous traversons aujourd’hui une crise sans précédent. Certains ont l’impression que dans ce contexte, trouver de la motivation et la garder est un véritable défi. Il suffit pourtant de suivre quelques règles simples et de faire preuve d’assez d’optimisme et de souplesse pour mobiliser les talents et l’énergie nécessaires pour y arriver, et même y prendre plaisir. Nous nous sommes inspirés de la sagesse de Danilo Palmucci, champion d’Ironman et entraîneur à l’Hotel de Russie, pour illustrer ce guide sur la persévérance et la réussite.

 

« Ne gâchez pas votre talent », recommande Danilo. La première étape consiste à identifier ce pour quoi vous êtes doué(e) et qui vous aide à vous sentir bien, par exemple : le sport, l’art, les langues, le fait d’apprendre, ou même votre travail. Même si vous n’avez pas encore de projet précis, le fait de reconnaître votre potentiel est la première étape qui vous mènera sur la voie du succès. C’est ce qui est arrivé à Danilo quand, encore tout jeune, il est parvenu à boucler une difficile course de vélo de 130 kilomètres, à sa grande surprise et à celle de son père.

 

Ensuite, définir un objectif. Peu importe l’objectif : créer quelque chose, réussir un examen, jouer dans une pièce ou même participer à une compétition. Le seul impératif, c’est de choisir quelque chose que vous avez envie de faire. L’intérêt n’est pas de gagner, mais de chercher à progresser et de reconnaître que vous y êtes arrivé. Comme le dit Danilo : « Peu importe que je ne gagne pas à chaque fois, ce que j’aime c’est participer. La dernière personne qui franchit la ligne d’arrivée est toujours applaudie avec plus de force et d’enthousiasme que les autres. »

 

Définissez le calendrier pour atteindre votre objectif et veillez à vous accorder tout le temps nécessaire. « En principe, je prépare chaque course un an à l’avance », révèle Danilo, qui après 35 ans de compétition est aujourd’hui un champion aguerri. « Mais cette fois, j’ai mis la barre un peu plus haut. Mon objectif est de remporter dans trois ans le triathlon dans la catégorie des plus de 60 ans. » Que vous choisissiez un objectif de cette ampleur ou quelque chose de plus personnel (jouer d’un instrument de musique ou apprendre une langue par exemple), l’enjeu est tout aussi important et il vous faudra un certain temps pour vous y préparer.

 

Divisez votre objectif en plusieurs étapes plus faciles à gérer. « Il faut faire preuve d’un engagement sans faille », rappelle Danilo, « mais cela en vaut la peine. » Si vous avez opté pour un travail d’écriture, considérez qu’une étape est franchie toutes les 20 pages. Si vous apprenez à jouer d’un instrument, jugez chaque nouvelle mélodie apprise comme une réussite. Si vous apprenez à cuisiner, le sourire de vos invités à chaque nouveau plat devra être vécu à chaque fois comme une petite victoire. Prenez le temps de réfléchir aux nouvelles choses que vous avez déjà ou allez bientôt accomplir, et à tout le chemin parcouru depuis le début.

 

Appuyez-vous sur votre réseau de soutien. Faites participer les membres de votre famille, et saisissez cette occasion d’aller à la rencontre des personnes qui partagent cette passion avec vous. « Participer à des triathlons m’a permis de rencontrer des amis et des partenaires dans le monde entier. On a l’impression de former une grande famille dans laquelle tout le monde a sa place », explique Danilo. Se sentir soutenu et inspiré par son entourage peut être d’un grand réconfort lors des périodes les plus difficiles. Danilo a lui-même dû être opéré deux fois pour un mélanome en 2017, mais cela ne l’a pas empêché de participer peu de temps après à un championnat en Australie. « Je n’étais pas en grande forme, mais je ne voulais pas me décevoir, ni décevoir mes amis, ma famille ou Rocco Forte Hotels. Je me suis dit : “Danilo, donne tout !”, et j’ai décroché la médaille d’or pour la seconde course. »

 

Si vous vous sentez démoralisé(e), essayez tout simplement de changer d’approche. Avec le confinement toujours en place en Italie, beaucoup de sportifs ont du mal à s’entraîner. Danilo a quant à lui réussi à recréer sa routine d’entraînement chez lui. « Quand les règles changent, il faut tout simplement s’adapter le plus vite possible », analyse-t-il. « On n’a rien sans rien, et c’est valable pour moi comme pour les autres. Si on accepte ce principe, on peut tout affronter, que ce soit une épreuve d’Ironman ou un coronavirus. » Même quand les conditions ne sont pas aussi drastiques, le fait de changer de cadre ou d’approche peut modifier radicalement notre perspective.

 

Enfin, accordez-vous des récompenses. Certains exploits sont automatiquement salués par les médailles, les titres et les cérémonies qui accompagnent les compétitions, mais vous pouvez aussi vous remettre vos propres récompenses. Il peut s’agir d’un joli cadeau, d’un moment passé en famille ou entre amis, ou encore d’un beau projet de voyage. L’idée est de vous offrir quelque chose dont vous avez envie depuis longtemps, une récompense idéale qui sera à la hauteur de la fierté ressentie après avoir réalisé votre rêve. Car après tout, et comme le rappelle Danilo pour conclure notre entretien : « Ce sont ceux qui ne reculent jamais qui gagnent la course de la vie. »

Share this post