ADOPTER LA TENDANCE BIO AVEC UNE EXPERTE EN VINS

Rocco Forte Hotels
DÉC. 3th

La mouvance du renouvellement durable accélère dans le monde. Nous plongeons dans l’industrie du vin bio en pleine expansion avec la détentrice du titre “Master of Wine” (experte en vin) Nicola Arcedeckne-Butler de Private Cellar.

 

Avec l’intérêt grandissant pour les vins durables, pouvez-vous nous expliquer la différence entre les vins bios, naturels et biodynamiques ?

La question qui porte sur la durabilité est de plus en plus importante. Les vins bios sont produits sans l’utilisation de produits chimiques pouvant engendrer des risques lors de la pousse des vignes. Repérez l’emblème d’Ecocert, une feuille verte, sur l’étiquette de la bouteille. Les vins naturels sont produits avec le minimum d’intervention sur les vignes et dans la cave. Ils sont faits avec des cépages biologiques et élaborés sont ajouter ou ôter quoi que ce soit au processus de vinification. La viticulture biologique est appelée “bio” dans beaucoup de langues, mais le mot “bio” ne veut pas dire “biodynamique” – cela peut être un peu déroutant. La culture biodynamique est issue de la méthode du Dr Rudolf Steiner basée sur les phases lunaires du calendrier. De plus, les fertiliseurs sont 100 % naturels, basés sur des infusions à base de plantes et de produits d’origine animale. Le principe est de réintroduire un rythme ancien et naturel pendant la croissance et l’élaboration du vin pour que le breuvage retrouve son équilibre et son intensité. 

 

Quels sont les aspects à prendre en compte lors de la commande de ces types de vins dans un restaurant ?

La majorité des restaurants mettent en avant les vins bios sur leur carte des vins, mais n’hésitez pas à demander des conseils au sommelier sur les vins bio, naturels ou biodynamiques car tous ne seront pas étiquetés comme tels. L’exemple le plus connu d’un vignoble certifié biodynamique est le domaine Leflaive à Puligny Montrachet, un adopteur précoce du mouvement. En Champagne, Louis Roederer cultive 50 % de sa propriété de manière biodynamique en plus de leurs vins bios. En 2012, le premier vintage de Cristal Champagne a été produit à partir de 100 % de vignes biodynamiques.

Pouvez-vous décrire ce que le terme “vignoble durable” implique pour les vignes ?

Il est important de préciser que le terme “bio” ne veut pas forcément dire “durable”. La durabilité va plus loin pour s’assurer de l’équilibre et la longévité de l’écosystème du vignoble. L’industrie dispose d’un grand nombre de manières d’améliorer leur empreinte carbone. De telles pratiques incluent réduire l’utilisation de l’eau et son recyclage, la plantation des récoltes, l’introduction d’énergies renouvelables, le compost et l’utilisation de bouteilles plus légères.

 

Quelle est la région vinicole en Europe qui donne le tempo dans la production de vins bios de grande qualité ?

Curieusement, le climat en Autriche est particulièrement adapté à la production de vins bios. Je recommande chaudement les vins bios de haute qualité de Grüner Veltliner et Zweigelt, surtout car ils changent la façon dont on boit naturellement les variétés “internationales”.

Y a-t-il des producteurs de vins réputés qui créent des grands vins bios ?

Un domaine formidable du nom de Casa Emma se trouve en Toscane. Il “emploie” des patrouilles d’oies pour prendre soin du vignoble ; elles agissent en tant que contrôle de qualité, se nourrissent des insectes nuisibles et fertilisent le sol. Le domaine produit aussi un succulent vin bio fermenté et mûri dans amphores en terre cuite de 1 000 litres. Un seul bémol : ces 1 000 litres ne vont pas très loin dans le monde ! En Allemagne, Weingut von Buhl, dans le palatinat rhénan, fait de très bons Riesling : leurs Grosses Gewächs, l’équivalent des Grands Crus de Bourgogne, sont particulièrement recherchés. 

 

Quel sera le prochain domaine d’expansion dans la production durable de vin ?

Le transport et le conditionnement sont des zones évidentes. Pensez à l’empreinte carbone créée par la livraison des bouteilles dans le monde, livrées dans de lourdes boîtes en bois. Le conditionnement s’est amélioré ces dernières années et il y d’excellentes alternatives aux bouteilles en verre qui ne laissent pas passer l’oxygène dans le vin. Nous devons “normaliser” le conditionnement durable, et, bien qu’une poche dans une boîte en carton ne soit pas des plus chic sur la table, si un vin de bonne qualité est servi dans un élégant décanteur, son goût et son apparence seront superbes.

Devons-nous conserver les vins bios/naturels différemment que les vins non-bios /non-naturels ?

Qu’ils soient produits biologiquement ou conventionnellement, tous les vins profitent à être gardés dans un endroit frais et sans lumière, avec une température constante, sans vibrations. Il est aussi important de garder un œil sur les dates de péremption et d’évolution du vin dans la bouteille car les vins naturels possèdent moins de sulfites antioxydants. 

 

Des exploitants traditionnels aux marques bio et biodynamiques, explorez l’univers riche de la viticulture de nos caves richement approvisionnées en séjournant chez Rocco Forte Hotels.