Sur les traces de béatrice : une visite guidée de florence

Rocco Forte Hotels
AVR. 7th

C’est au cours d’une célébration de printemps que Dante Alighieri, alors à peine âgé de 9 ans, tombe éperdument amoureux. Celle dont son cœur s’éprit n’est autre que Béatrice Portinari. Issue de la noblesse florentine, Béatrice est connue comme la muse qui a nourri les plus grandes œuvres du poète, alors qu’ils ne se seraient aperçus que quelques fois. 

 

Ces brefs rencontres ont suffit à enflammer une passion amoureuse telle qu’elle a engendré les plus beaux poèmes d’Italie, ainsi que l’un des personnages féminins de fiction les plus importants de l’histoire. Introduite pour la première fois dans la Vie Nouvelle, Dante décrit Béatrice en ces termes élogieux : “Voici un Dieu plus fort que moi, qui viendra me dominer.” L’exploration des sentiments de Dante culmine dans la Divine Comédie, œuvre dans laquelle la muse retrouve Dante au cours de son voyage des enfers au paradis en passant par le purgatoire. Découvrez les plus beaux endroits de Florence associés à Dante et Béatrice, deux personnages influents de la littérature italienne.

 

Le palais Portinari-Salviati, la demeure de Béatrice

Il est dit que c’est là que Dante aperçut Béatrice pour la première fois, il y a tant d’années. La demeure familiale de la muse se situe au 6, Via del Corso, juste derrière l’église Santa Margherita dei Cerchi. Le magnifique palazzo, aussi connu sous le nom de palais Cepparello, a appartenu au père de Béatrice, Folco Portinari. Il y organisait de somptueuses soirées et c’est pendant l’une d’entre elles que l’amour non partagé de Dante débuta. On imagine aisément Dante parcourir la demeure dans l’espoir d’apercevoir sa belle. La bâtiment illustre fait aujourd’hui office d’appartements de prestige.

 

Le pont Santa Trinita

Ce lieu fut la source d’inspiration d’une toile du peintre préraphaélite Henry Holiday datant de 1883. Dans une palette colorée pastel, l’artiste dépeint Dante et Béatrice. Consignée dans aucune archive officielle, cette rencontre fortuite au pont Santa Trinita reste néanmoins touchante et illustre l’étincelle d’inspiration qui engendra la création de la Vie Nouvelle.

 

La Badia Fiorentina

À quelques pas du Musée de Dante, la Badia Fiorentina est une abbaye bénédictine du 10e siècle fondée en 978 par Willa, marquise de Toscane. Considérée comme la paroisse de la famille de Béatrice, l’église fut importante pour les Florentins et les moines qui s’y réunissaient et commerçaient d’objets d’art, de livres religieux et de manuscrits. Dante aurait séjourné dans l’église à un moment clé de son existence en tant que prieur en 1300. Des rumeurs évoquent la rencontre entre Dante et Béatrice à l’église, et l’endroit est connu pour avoir accueilli la première lecture publique de la Divine Comédie par Boccace en 1373.

 

L’église Santa Margherita dei Cerchi

Il est possible que Dante ait entrevu Béatrice pour la première fois près de l’église Santa Margherita dei Cerchi. C’est l’une des plus anciennes églises de Florence et c’est aussi où reposent les membres de la famille de Béatrice. Il semblerait que Dante et Gemma Donati se soient unis à cet autel. Aujourd’hui, les visiteurs rendent hommage à Dante et Béatrice en laissant des messages dans le but de convaincre l’esprit de la muse de les aider à exaucer leurs vœux amoureux. En réalité, le mari de Béatrice est enterré à l’église Santa Croce, certainement aux côtés de sa femme. L’église tient lieu de quartier général des Venerabile Compagnia di Quochi, une ancienne coopérative dont l’Association des cuisiniers florentins fait partie.

 

 

Hotel Savoy à Florence est heureux de vous ouvrir ses portes très bientôt.

Souscrivez à notre programme Rocco Forte Friends et bénéficiez d’avantages exclusifs lors de votre prochain séjour.