Une expérience unique au Vatican

Rocco Forte Hotels

Il est 5 h 30 au Vatican. Le soleil n’est pas encore levé mais les moines se préparent à prier les laudes. Dans le Saint-Siège, un homme est déjà affairé. Tous les jours depuis ces six dernières années, Gianni Crea est chargé d’ouvrir bien des portes. 

Gianni Crea, clavigero en chef

Gianni Crea est clavigero – gardien des clés – en chef du Vatican. Chaque jour, lui et son équipe sortent d’un bunker qui conserve 2 797 clés et commencent à ouvrir 300 portes (et plus de fenêtres encore) le long d’un parcours de 7,6 km à travers les musées du Vatican.

Par chance, Gianni Crea a désormais de la compagnie. L’Hotel de la Ville s’est associé avec le clavigero et son équipe pour offrir une visite exclusive des musées du Vatican au moment même de leur ouverture journalière. Levez-vous avant le soleil et embarquez dans un voyage incroyable à travers l’histoire. Vous pourrez saisir les premiers rayons de soleil illuminer la statue du Laocoon loin des foules touristiques, ainsi qu’admirer les fresques de Michel-Ange qui couvrent les murs de la chapelle Sixtine.

L’histoire des clavigeri

La clé est le symbole qui orne le blason du Vatican. À l’époque, les clés représentaient le pouvoir et l’autorité et les clavigeri étaient chargés de porter les clés de Rome qui représentaient l’autorité du pape sur la ville. Au cours des siècles, ce rôle a évolué pour devenir le porteur des clés du Vatican.

Rejoignez Gianni Crea alors qu’il perpétue cette tradition qui trouve son origine au XVIe siècle à Rome. Il fait partie d’un petit groupe de 12 prêtres dont le rôle particulier fut instauré par le pape Pie V lorsqu’il fonda le Collège des porte-clés apostoliques. Responsables des clés du Vatican et aide précieuse pour le pape lors de ses fonctions officielles, les clavigeri doivent également garder à jour les archives du Vatican qui retracent la riche histoire de l’Église.

Désormais, le travail d’un clavigero est plus prosaïque. L’humilité de Gianni Crea se retrouve lorsqu’il décrit son rôle comme étant similaire au portier d’un musée. Mais grâce à lui, l’importance symbolique de la clé se perpétue.

 

La beauté de la foi

S’il est lui-même fervent catholique, Gianni Crea considère les musées du Vatican comme une pièce cruciale du partage de la joie de l’Esprit Saint avec les individus issus de toutes les confessions – ainsi qu’aux athées. Quiconque pénètre dans le Vatican a conscience de l’importance que l’Église a de tout temps investi dans les critères esthétiques. En 2015, le pape François a écrit La mia idea di arte (“Ma conception de l’art”) dans laquelle il réitère l’importance de l’art dans le lien qui unit les hommes à l’Église.

“Les musées du Vatican doivent de plus en plus devenir un lieu d’accueil et de beauté. Ils doivent accueillir de nouvelles formes d'art”, écrit le pape. En ouvrant leurs portes aux peuples du monde entier, les musées peuvent devenir “un instrument de dialogue et d’outil pour la paix entre les cultures et les religions.”

La visite au petit matin

En marchant aux côtés de Gianni Crea, près des reliques égyptiennes, des chefs-d’œuvre de Giotto et de la Piéta de Vincent van Gogh, vous traverserez les époques artistiques. Vous aurez également un aperçu de la quantité de travail nécessaire à l’entretien et la gestion du Vatican. Le “laboratoire de restauration” emploie environ 200 personnes – une équipe d’experts qui poursuivent sans relâche leurs efforts pour rendre leur condition originale aux œuvres.

La visite est stupéfiante. Beaucoup de visiteurs ont du mal à mettre en mots leur expérience quand ils voient la chapelle Sixtine, immobile et silencieuse. Cet effet est encore plus prégnant quand ils sont dans la chapelle, seuls, alors que le soleil se lève lentement sur Rome. “Une chose qui m’a particulièrement émue”, remarque la cheffe concierge de l’Hotel de la Ville Alexandra Sard, “était la rosée sur l’herbe de la cour Pigna du Vatican – et le silence qui s’y dégageait.”

 

De retour à l’Hotel de la Ville, vous pourrez revivre votre expérience unique accompagnés d’un délicieux petit-déjeuner. Selon Alexandra Sard : “Ouvrir les musées du Vatican si tôt est une expérience inoubliable.” Pour recevoir davantage d’informations sur cette activité, demandez conseil à Alexandra Sard et son équipe de concierges par e-mail concierge.delaville@roccofortehotels.com ou en appelant le +39 06 977931.


You may also like

L’étoffe de la vie : l’héritage durable de Loretta Caponi

D’une enfant précoce à un nom connu de tous, l’histoire de la créatrice italienne et légende de la broderie Loretta Caponi est tout à fait remarquable. Guido Conti Caponi, directeur général de sa maison de couture éponyme, s’attache à perpétuer l’héritage de sa grand-mère.

Digne d’une reine : les têtes célèbres coiffées chez Lock & Co.

Alors que la maison Lock & Co. Hatters lance sa collection de couture printemps/été inspirée des célèbres tea party, et qu’elle a conclu un nouveau partenariat avec le Brown’s Hotel, Ben Dalrymple, son directeur général, revient sur quelques-unes des figures célèbres que les plus anciens chapeliers du monde ont coiffées.