Derrière les coulisses de l’Exposition florale de Chelsea 2022

Rocco Forte Hotels
AVR. 6th

Les Célébrations Printanières de la Nation sont de Retour

L’Exposition florale de Chelsea est de retour et promet encore plus de surprises sauvages et merveilleuses. Les portes de l’Hôpital royal de Chelsea, dans le quartier éponyme de Londres, ouvriront entre le mardi 24 et le samedi 28 mai 2022. Lors de la première itération du show en 1862 à Kensington, l’exposition s’est déroulée dans les jardins de la Société royale d’horticulture (RHS), d’où son nom original de Grand spectacle printanier de la RHS. Renommé en 1913 Exposition florale de Chelsea, l’événement a depuis pris place au sein de l’Hôpital royal de Chelsea. 

 

Le Thème de Cette Année : Réensauvager L’Angleterre

Pour le show 2022, les paysagistes ont été invités à imaginer des jardins avec une attention toute particulière sur l’environnement. Gemma Lake, directrice de l’exposition, explique : “Les paysagistes ont laissé leur instinct champêtre s’exprimer en utilisant des espèces sauvages rarement vues à l’Hôpital royal de Chelsea afin de montrer comment les espaces verts peuvent être transformés en paradis pour la faune telle l’aubépine, le saule pleureur, les orties, les coquelicots et les boutons d'or.”

Les Castors, Véritables Bio-ingénieurs

Présents pour la première fois dans cette exposition, les paysagistes Lulu Urquhart et Adam Hunt d’Urquhart & Hunt utiliseront des plantes endémiques pour la conception de leur jardin intitulé Un réensauvagement du paysage anglais. Représentant un site ensauvagé du sud-ouest de l’Angleterre, le jardin reflète l’importance des castors. Lulu Urquhart détaille : “Les castors sont une espèce native chassée jusqu’à leur extinction en Angleterre il y a 400 ans. Leurs barrages étaient à l’origine d’une nature riche, d’une diminution des inondations et d’une réduction importante du ruissellement des eaux du sol tout en favorisant le développement de la flore et de la faune.”

Jardin Nourricier

Un autre point fort de cette année est le jardin nourricier de Howard Miller Design pour l’hôpital pour enfants Alder Hey. Il est conçu pour encourager les communautés locales à s’engager auprès de la nature. Le jardin naturellement coloré est rempli de pommiers, de fleurs de sureau et d’ail sauvage. Il présente également une douce palette blanche, crème et rose pâle. Howard Miller précise que “les visiteurs entreront dans le jardin par des haies rampantes et fleuries avant d’être transportés dans un monde rempli de denrées comestibles sauvages”.

 

Retour à la Nature

Cette année, l’exposition est davantage centrée sur les bénéfices de la nature plutôt que sur une beauté minutieusement manucurée. Le centre artistique Core Arts a développé le concept de Révolution du jardin pour encourager les propriétaires à utiliser leurs jardins frontaux de manière novatrice. Le paysagiste Andy Smith-Williams dit : “Le jardin inspirera les gens à construire des connexions entre le jardinage et la santé mentale, outrepassant les limites afin de créer des jardins communautaires propices à la socialisation dans les rues pour se connecter à la communauté.”

Le centre éducatif Core Arts promeut une santé mentale positive. L’un de ses projets, Paysages centraux, transforme un terrain sous-utilisé d’une zone urbaine défavorisée en jardins communaux. Nemone Mercer, la directrice du projet, explique : “Les jardins ont la possibilité de détendre les gens, souvent instantanément. Je le vois tous les jours avec nos jardins et celui d’Andy incarne parfaitement cette idée. S’arrêter pour observer la nature et partager les plaisirs avec les autres est une affirmation de la vie.”

Des Jardins Uniques à Apprécier

D’autres points forts cette année incluent le jardin de John Everiss pour le Benevolent Fund de la Royal Air Force qui présente la statue d’un pilote de la Bataille d’Angleterre mesurant quatre mètres et pesant cinq tonnes. De son côté, Sarah Eberle s’est alliée avec un fabricant de panneaux de bois durable. Le jardin Construire le futur de Medite Smartply inclut une structure de six mètres construite avec des matériaux à empreinte carbone nulle.

Pour terminer, cette année le festival souhaite montrer que si les jardins ont toujours eu la vocation d’être beaux, ils peuvent aussi être conçus pour venir en aide à l’environnement.

Découvrez la magie de la nature lors de votre séjour près de Hyde Park dans le Brown’s Hotel de Londres.